L’assurance multirisque habitation couvre mieux que le minimum des garanties obligatoires pour les locataires et copropriétaires. C’est la couverture idéale pour avoir l’esprit tranquille. Avec quelques astuces, trouvez votre assurance au meilleur prix.

Assurance multirisque habitation, définition

L’assurance multirisque habitation couvre l’ensemble des biens de l’assuré et de ses ayants droit : 

  • les bâtiments ainsi que leurs aménagements et toute installation qui ne peut être détachée (garage, grenier, cave, abris de jardin…) ;
  • le mobilier personnel se trouvant dans la propriété assurée (meubles, objets personnels) ;
  • la responsabilité civile, c’est-à-dire que l’assuré et ses ayants droit seront couverts en cas de dommages causés à autrui. 

Le minimum légal oblige les locataires et copropriétaires à souscrire à une couverture qui couvre les risques locatifs. Ces risques peuvent être un incendie, un dégât des eaux ou une explosion. Il s’agit donc d’une couverture très basique qui ne suffit pas le plus souvent. C’est pourquoi le contrat MRH est le plus courant. On trouve dans celui-ci des garanties étendues, qui varient d’un assureur à l’autre.

Les garanties de l’assurance multirisque habitation

Garanties de bases

Les garanties dégât des eaux, incendie et explosion sont les trois basiques obligatoires. En cas de problème dans votre appartement qui causerait des dégâts aux appartements avoisinants, vous serez couvert.

On retrouve dans la plupart des assurances MRH une garantie bris de glace (portes, fenêtres, baies vitrées…), une assurance contre le vol et le vandalisme en cas d’effraction dans votre logement et une garantie catastrophe naturelle. 

À noter : en cas de sinistre, si vous êtes coupable d’une négligence (porte non fermée ou fenêtre ouverte), l’assureur peut diminuer l’indemnisation.

Garanties optionnelles

En fonction de votre logement et de la valeur des objets se trouvant à l’intérieur, vous pouvez désirer couvrir un peu plus votre habitation. On peut citer plusieurs options possibles : 

  • la garantie des dommages électriques ;
  • la protection juridique (prise en charge des frais de procédure en cas de litige vous opposant à un tiers) ;
  • l’assurance scolaire ;
  • les équipements extérieurs (piscine, véranda…).

Bon à savoir : selon les garanties choisies, la valeur des biens ne sera pas évaluée de la même façon en cas de sinistre. La valeur réelle prend en compte la vétusté quand la valeur à neuf correspond à la valeur à l’achat. Cette dernière induit une prime plus élevée, mais permet une meilleure indemnisation.

Avec Méléïne, trouvez votre assurance multirisque habitation au meilleur prix.

Trouver la meilleure assurance multirisque habitation

La meilleure assurance multirisque habitation ne sera pas la même d’un bien à un autre. En effet, les besoins varient s’il s’agit par exemple de votre résidence principale ou de votre secondaire. Ou encore, en fonction des objets à l’intérieur du logement. 

Ainsi, la première étape pour définir la meilleure assurance MRH pour vous sera de lister vos besoins. Ensuite, comparer les contrats disponibles sur le marché. Pour ne pas perdre trop de temps et d’énergie, faites appel à un comparateur d’assurance habitation. 

Chez Méléïne, nos conseillers vous rappellent dans les dix minutes qui suivent votre demande en ligne. Ils comparent ensuite les contrats de nos partenaires de confiance afin de trouver pour vous les meilleures garanties au meilleur prix.

Bon à savoir

Après un an de souscription, grâce à la loi Hamon, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance sans frais, et sans justification. Profitez-en pour faire une nouvelle comparaison chaque année !

fille qui lève le doigt vers le haut

Résilier son assurance habitation

Comme pour tout type d’assurance, vous pouvez résilier votre contrat pour changer d’assureur après un an à n’importe quel moment sans motif. La loi Hamon permet ceci depuis le 1er janvier 2015. 

D’autre part, vous pouvez aussi résilier votre contrat à la date anniversaire. L’assureur est tenu de vous faire parvenir au moins quinze jours avant la date d’échéance, un courrier mentionnant votre possibilité de mettre fin à la reconduction tacite du contrat. S’il manque à ce devoir, vous disposez de vingt jours à compter de la date d’envoi de l’avis pour mettre un terme au contrat. 

L’assurance multirisque habitation étant obligatoire pour les locataires et les propriétaires en copropriété, vous devez d’abord trouver un nouvel assureur avant de résilier. Dans la majorité des cas, votre nouvelle compagnie se chargera de la procédure de résiliation avec l’ancienne compagnie. 

Comparer et trouver les meilleures garanties avec Méléïne. Un conseiller vous rappelle dans les dix minutes qui suivent votre demande en ligne. En fonction de vos besoins, ils négocient auprès de nos partenaires de confiance pour vous trouver les meilleures garanties au meilleur prix.

Que faire en cas de sinistre ?

Si vous êtes victime d’un sinistre dans votre habitation, vous avez cinq jours à partir du jour de prise de connaissance de celui-ci pour le déclarer à votre assureur. S’il s’agit d’un vol, le délai est réduit à deux jours. En cas de catastrophes naturelles, vous devez faire votre déclaration dans les dix jours qui suivent la parution de l’arrêté interministériel. 

Les modalités de déclaration sont précisées au contrat. Votre assureur peut par exemple exiger la remise du dépôt de plainte au commissariat de police s’il s’agit d’un vol ou de vandalisme. D’autre part, toutes les factures des biens volés ou détériorés en cas de dégât des eaux ou incendie permettront une meilleure indemnisation.

Astuce : pensez à sauvegarder une copie de toutes les factures de vos biens de valeurs en lieu sûr, comme par exemple sur un cloud. En cas de destruction de tous les biens de votre logement, vous aurez toujours accès à ces documents précieux pour la compagnie d’assurance. 

Un expert passe en général dans les jours suivants le sinistre afin d’évaluer l’importance des dégâts et d’évaluer le montant du préjudice. Il préconise ensuite les modalités de remise en état pour permettre à l’assurance de proposer une indemnisation.

L’indemnisation de l’assurance prend en compte la vétusté des biens et applique une éventuelle franchise prévue au contrat dans sa proposition d’indemnisation. Si vous n’êtes pas d’accord avec cette proposition, vous êtes en droit de demander une contre-expertise. Toutefois, les frais de celle-ci resteront à votre charge.

Avec Méléïne, trouvez votre assurance multirisque habitation au meilleur prix.

Nos derniers conseils habitation